Trouvez un événement

Lettres au monde

Lettres au monde

Publié le 31 mars 2017 par - Crédit Photo : Sabine Little

Alors qu’il n’avait que cinq ans et demi, Toby a décidé d’écrire une lettre à chaque pays du monde. Objectif : apprendre à mieux connaître les autres. Avec plus de mille courriers à son actif, le petit garçon a désormais des correspondants aux quatre coins de la planète et en profite pour sortir un recueil baptisé « Cher monde ». Parution le 5 avril dans toutes les librairies de France.

C’est un livre intitulé « Une lettre pour la Nouvelle-Zélande » qui a inspiré la mission que s’est donné Toby en 2013 : faire connaissance avec les gens du monde entier. Aidé de sa maman, le petit garçon de cinq ans et demi se met alors à correspondre avec des interlocuteurs de divers continents. Partage de photos, de recettes, interrogations sur la vie quotidienne, il détient aujourd’hui plus de mille courriers et ne compte pas s’arrêter là. Entretien avec celui qu’on surnomme le nouveau Petit Prince.

Roster Con : Vous posez des questions très pertinentes dans vos courriers. Comment les préparez-vous ?
Toby Little : Je regarde sur Internet si je trouve quelque chose d’intéressant et je pose des questions en rapport. Parfois, il y a des choses que je veux demander avant même de commencer mes recherches, comme lorsque j’ai écrit à Nelson Mandela par exemple, j’avais déjà lu son livre. Parfois, un pays est à l’actualité car un événement s’y est déroulé – généralement quelque chose de mauvais -. Ou j’écris à quelqu’un qui a un job captivant, ou à un enfant. Puis, je fais des recherches sur ce qu’il y a d’intéressant à voir là où ils vivent, ou à proximité, comme un musée, un parc, ou l’architecture. Je suis très intéressé par les langues, donc je pose aussi souvent des questions à ce sujet.

Gardez-vous toutes les lettres que vous recevez ?
Oui, bien sûr ! Mais je n’enlève pas les timbres, car je ne veux pas détruire les enveloppes. Toutes les lettres sont rangées dans des boîtes, classées par continent, mais certaines sont vraiment pleines à craquer, je vais avoir besoin de boîtes plus grandes !

Y a-t-il des correspondants avec lesquels vous avez gardé le contact et continué à correspondre ?
Oui, parfois ça arrive – la plupart du temps avec les enfants -. J’ai écrit à deux frères du Bhoutan plusieurs fois par exemple. Certaines personnes restent en contact aussi via la page Facebook.

Crédit Photo : Sabine Little

Pensez-vous qu’un jour vous cesserez d’envoyer des lettres ?
D’abord, je disais que je stopperai quand j’aurai atteint le millier de lettres, mais en fait je continuerai jusqu’à ce que cela m’ennuie (ce qui n’arrivera pas avant un million d’années ! 😉 )

Tous ces courriers donnent sans aucun doute l’envie de voyager. Avez-vous une liste des pays que vous aimeriez impérativement visiter ? Si oui, lesquels ?
J’aimerais beaucoup aller en Australie, voir un diable cornu et un diable de Tasmanie, et visiter Uluru. Quand j’étais plus jeune, je voulais visiter le Canada et maintenant j’y suis allé. C’était trop beau et j’adorerai y retourner un jour. Mais par-dessus tout, j’aimerais visiter les îles Galapagos et la Chine. Cet été, je vais faire du bénévolat au Zambie. Je suis bénévole dans une association qui s’appelle « Book Bus », qui aide les enfants à apprendre à lire et à écrire. Je suis vraiment impatient de camper et de travailler là-bas.

Articles Littérature / Comics récents

2018 : l’année de Cecelia Ahern
« La voix d’Alice » : le roman feel-good de l’automne
Miss Dumplin débarque sur Netflix
Breton : comment le devenir ou le rester
LJ : le nouveau label des comédies romantiques

Articles Littérature / Comics populaires

Sorry. No data so far.

A vos commentaires

Retrouvez tous les produits dérivés de vos films et séries préféré(e)s sur notre boutique »
venenatis ante. consequat. fringilla leo. amet, ipsum Praesent at adipiscing Phasellus sit