10 histoires vécues qui prennent aux tripes

Crédit Photo : Jessica Ruscello via Unsplash

Les histoires vraies sont plébiscitées par les lecteurs de par leur caractère authentique. Après les inoubliables chroniques de Pierre Bellemare sur les ondes, découvrez dix récits de vie qui ont marqué notre rédaction.

Vous n’aurez pas ma haine / Antoine Leiris

Crédit Photo : DR

Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n’a qu’une arme : sa plume.
À l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre « Vous n’aurez pas ma haine », publiée au lendemain des attentats, il nous raconte ici comment, malgré tout, la vie doit continuer.
C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre. Un témoignage bouleversant.

 

Le journal d’Anne Frank

Crédit Photo: DR

Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu’en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent clandestinement dans «l’Annexe» de l’immeuble du 263, Prinsengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot. La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l’un des plus émouvants sur la vie quotidienne d’une famille juive sous le joug nazi.

 

Le dernier salaire / Margaux Gilquin

Crédit Photo : DR

Margaux a 48 ans lorsqu’elle perd son emploi. Elle a pourtant tout fait, dans sa vie, pour obtenir une belle situation, passant son bac à plus de trente ans. Tout le monde lui dit qu’elle n’aura aucun mal à retrouver un contrat à durée indéterminée. Mais c’est un voyage éprouvant qui commence… Elle affronte l’arrogance de jeunes DRH, se perd dans les rendez-vous de Pôle emploi, accepte tout ce qui se présente, tracte son CV dans les aéroports, joue les démonstratrices dans des supermarchés, se démenant pour garder la tête haute et l’estime d’elle-même.

 

Derrière la grille / Maude Julien

Crédit Photo : DR

Plus de cinquante ans après, Maude Julien se souvient encore du bruit du verrou, quand la grille s’est refermée sur elle. Son père venait d’acheter une bâtisse lugubre, flanquée d’un parc, dans la région de Saint-Omer. Maude, alors âgée de trois ans, y vivra cloîtrée, sans jamais aller à l’école, sans jamais avoir d’amis. Enfermée mentalement aussi, car le patriarche veut faire de sa fille une « supra-humaine ». Elle doit apprendre à surmonter la peur, les privations, la douleur, la solitude pour être capable de réaliser la mission à laquelle il la destine. Longtemps plus tard, elle comprendra que son père, haut dignitaire d’une obédience maçonnique ésotérique, avait échafaudé un projet vertigineux dans lequel elle tenait le rôle central. Comment se défaire d’une emprise aussi extrême ? Où trouver la force d’échapper à un tel embrigadement ? A dix-huit ans, Maude a réussi à quitter la prison de son enfance, puis au terme d’un long travail, à conquérir sa liberté.

 

L’enfant de Schindler / Leon Leyson

Crédit Photo : DR

Alors que tout semble perdu pour Leon Leyson, déporté à l’âge de douze ans dans un camp de concentration, un homme – un nazi – lui redonne espoir. En l’employant comme ouvrier dans son usine, Oskar Schindler fait du petit Leon le plus jeune inscrit sur sa liste. Une liste qui sera synonyme de vie pour lui mais aussi pour des centaines d’autres juifs pris dans les filets.

 

Une larme m’a sauvée / Angèle Lieby

Crédit Photo : DR

Transportées aux urgences de l’hôpital de Strasbourg pour un malaise, Angèle Lieby commence à avoir des difficultés à s’exprimer, puis perd connaissance. On la plonge dans un coma artificiel pour l’intuber. Le quatrième jour, elle ne se réveille pas. Or Angèle est consciente et souffre sans pouvoir réagir. Pour le personnel médical, elle est très vite considérée comme morte. Le miracle: une larme. Le 25 juillet, jour de l’anniversaire de son mariage, sa fille aperçoit une larme au coin de son œil. Elle avertit le personnel médical qui rétorque que c’est impossible. Puis Angèle bouge le petit doigt. Commence alors une longue période de rééducation qui va durer presque un an. Un cas exceptionnel pour la science.

 

Les tribulations d’une caissière / Anna Sam

Crédit Photo : DR

Elle s’appelle Anna, elle a vingt-huit ans, un diplôme universitaire de littérature et huit ans d’expérience derrière une caisse de supermarché. Une caisse qui n’entend que les codes-barres. Un métier peu propice aux échanges, invisible, des gestes automatiques… Entre les bips qui ponctuent ses journées, Anna aurait pu se sentir devenir un robot si elle n’avait eu l’idée de raconter son travail. Au fil des jours, ces menues anecdotes qui la font rire, l’agacent ou l’émeuvent sont ses tickets de caisse à elle. Elle vous a vu passer à la caisse. Vous avez été des clients faciles ou des emmerdeurs, riches ou pauvres, complexés de la consommation ou frimeurs. Vous l’avez confondue avec une plante verte ou vous lui avez dit bonjour, vous avez trépigné à l’ouverture du magasin ou avez été l’habitué nonchalant des fermetures. Anna, vous l’avez draguée, méprisée, insultée. Il ne se passe rien dans la vie d’une caissière? Maintenant, prenez votre chariot et suivez Anna jusqu’à sa caisse. Celle que vous oubliez de voir vous a bien vu et raconte.

 

Maman dit que c’est ma faute / Cathy Glass

Crédit Photo : DR

Aucune vie n’est sans espoir… Mère d’accueil, Cathy se voit confier Donna, 10 ans. La petite fille brisée mettra longtemps à révéler l’horreur de ce que sa famille lui a fait subir : battue, humiliée, elle a été réduite à l’esclavage par sa mère et ses frères. Il faudra toute la patience de Cathy pour lui permettre de se libérer de ce cauchemar.

 

Une petite voix me disait de maigrir encore / Solène Revol

Crédit Photo : DR

Pendant près de deux ans, Solène connaîtra l’enfer de l’anorexie. Dans ce journal intime, elle raconte ce « monstre » qui s’invite à chaque repas et l’empêche de se nourrir : une petite voix obsédante qui lui renvoie l’image d’une fille « nulle », « énorme », « immonde ». À force de ténacité, d’amour des siens, d’accompagnement du corps médical, Solène finira par retrouver confiance en elle et goût à la vie. Une libération dont cette jeune fille rayonnante, aujourd’hui étudiante, souhaite témoigner pour toutes les autres.

 

Absolument débordée / Zoé Shepard

Dur, dur d’être fonctionnaire. Embauchée après huit années d’études supérieures dans une mairie de province, Zoé Shepard a vite déchanté. Plongée dans un univers où incompétence rime avec flagornerie, ses journées sont rythmées par des réunions où aucune décision n’est jamais prise, des rapports qu’elle doit rédiger en dix jours (quand deux heures suffisent), des pots de bienvenue, de départ, d’anniversaire. Sans oublier les séminaires « de formation », les heures à potiner à la cantine et à la machine à café; les chefs « débordés » par les jeux en ligne et les préoccupantes interrogations de tous sur les destinations de vacances et autres RTT… Chargée de mission dans un service fourre-tout, truqueuse patentée de notes administratives, G.O. pour délégations étrangères et hocheuse de tête en réunion, Zoé Shepard raconte avec un humour mordant ses tribulations de fonctionnaire désespérée dans un univers bien pire que tout ce que vous pouviez imaginer.

 

0 Comments
Articles Littérature / Comics récents
After 2 : After we collided se dévoile
La sélection littéraire du mois : décembre 2020
HBO Max officialise l’adaptation des comics DMZ
Stephenie Meyer annonce d’autres projets autour de Twilight
La tournée des prix littéraires
Articles Littérature / Comics populaires
A vos commentaires

Nullam commodo suscipit libero. in risus adipiscing elit. Aliquam id