Trouvez un événement

« Pénis de table » : la BD qui aborde la sexualité masculine sans tabou

« Pénis de table » : la BD qui aborde la sexualité masculine sans tabou

Publié le 11 septembre 2018 par - Crédit Photo : DR

Parue aux éditions Steinkis, « Pénis de table » évoque la sexualité masculine tout en déconstruisant les clichés qui y sont associés. Cookie Kalkair, l’auteur, revient sur ce projet pas comme les autres.

Ce sont sept hommes, sept amis qui se mettent autour d’une table et qui discutent librement de leur sexualité. Certains sont en couples, d’autres célibataires. Ils sont homos, hétéros ou bi et abordent de nombreux points tels que la masturbation, l’orgasme ou encore les sentiments et ce, sans langue de bois. Outre les propos parfois crus mais souvent drôles, la bande dessinée de Cookie Kalkair, paru aux éditions Steinkis, reste très bien documentée pour qui veut en savoir plus sur la sexualité au masculin.

Roster Con : A la base, vous êtes orienté dessins animés et jeux vidéo, comment en êtes-vous venu à la bande dessinée ?

Cookie Kalkair : J’ai toujours dessiné, que ce soit à l’époque de ma carrière dans le dessin animé ou aujourd’hui dans mon métier de concepteur de jeu : le dessin reste mon moyen d’expression le plus efficace. Donc tout naturellement quand j’ai commencé à avoir « quelque chose à raconter » je me suis tourné vers la bande dessinée. De plus, il y a quelques années mon amie Lili Sohn venait de démarrer son blog « Tchao Gunter » où elle annonçait son cancer du sein de manière drôle et décomplexée. J’ai trouvé l’idée très forte et je me suis moi aussi lancé dans le blog. C’est une drôle d’aventure, un vrai marathon. Mais cela amène tout un tas de belles choses comme le contact constant avec les lecteurs et des rencontres en cours de route qui aident le projet à s’épanouir.

On retrouve 7 hommes aux sexualités très diverses autour d’une même table pour parler de sexe. Comment avez-vous choisi vos camarades ?

J’ai d’abord sondé un peu mon entourage. La plupart sont des proches. Mais j’ai quand même dû faire un « casting » pour compléter le groupe et avoir un plus large éventail d’âges et d’orientation sexuelle. Je pense que j’ai rencontré une douzaine de gars intéressés par le projet. La plupart était partants sur le « principe ». Mais dès qu’on abordait le type de questions, ils s’arrêtaient là : « il est hors de question que ma copine sache combien de fois je me masturbe ». C’était étrange et même temps une preuve de plus qu’il fallait faire ce projet. Pour délier un peu la parole des hommes sur le sujet et les décomplexer.

Vous abordez plusieurs thématiques, telles que la performance ou les fantasmes. Y en a-t-il une qui a été plus dure à évoquer qu’une autre avec vos compères ?

Je pense que l’orgasme a été le plus compliqué. Simplement parce que la plupart des participants ne s’étaient jamais demandé ce qu’ils ressentaient vraiment durant un orgasme et que beaucoup avaient du mal à trouver les mots. C’était révélateur d’ailleurs de la manière qu’ont les hommes de parler de leur sexualité habituellement. Dans notre culture de « mâle alpha » on est plus à l’aise à parler de concret : de faits, de chiffres, de trucs mesurables. Parler de sensations, on ne nous a pas appris. Du coup c’était vraiment un exercice intéressant.

Vous vous êtes beaucoup documenté pour écrire « Pénis de table ». Combien de temps ce projet vous a-t-il pris ?

En tout le projet a duré 1 an. Trois mois de préparation, j’ai d’abord lu beaucoup sur le sujet pour m’assurer que je n’allais pas juste répéter des choses que l’on trouve au coin d’une recherche Google. Ensuite il a fallu trouver les participants et créer les règles et le rythme d’échange. On a ensuite échangé durant 9 mois et je dessinais en parallèle. Pour toutes les recherches et les statistiques, j’ai eu la chance d’être aidé par un groupe de chercheuses, « Immerscience », qui s’est chargé de tout vérifier dans des archives médicales et des écrits scientifiques – plutôt que sur les forums de Doctissimo.

A quand une BD sur la sexualité féminine ?

Il existe déjà plusieurs ouvrages qui sont très intéressants sur le sujet et même sur la sexualité en général comme « Le Vrai Sexe de la Vraie Vie » de Cy, j’adore ! Et en vrai complément, pendant que j’écrivais Pénis De Table, mon amie Lili Sohn, elle, s’attaquait à un nouveau projet qui vient de sortir chez Casterman : « Vagin Tonic ». Je le recommande fortement !

Articles Interviews récents

Breton : comment le devenir ou le rester
Haut les cœurs avec Caroline Noël
« Juste Puni » : un message d’espoir sur la maltraitance
« Pénis de table » : la BD qui aborde la sexualité masculine sans tabou
A la rencontre de la créatrice de la box « Enchantement des Livres »

Articles Interviews populaires

Sorry. No data so far.

A vos commentaires

Retrouvez tous les produits dérivés de vos films et séries préféré(e)s sur notre boutique »
ipsum risus ut velit, Aliquam sem, id