La tournée des prix littéraires

La tournée des prix littéraires

Crédit Photo : Alan Levine via PxHere

Cette année, crise sanitaire oblige, les prix littéraires ont dû revoir la déclaration des lauréats. Date repoussée, événement virtuel, les écrivains ont dû s’armer de patience et se contenter d’annonces bien moins fastes que les années précédentes. Annonce du palmarès.

Prix Goncourt : « L’Anomalie » d’Hervé Le Tellier. En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris – New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte.

Prix Renaudot : « Histoire du fils » de Marie-Hélène Lafon. André est élevé par Hélène, la sœur de Gabrielle, et son mari. Il grandit au milieu de ses cousines. Chaque été, il retrouve Gabrielle qui vient passer ses vacances en famille.

Prix Landerneau des Lecteurs : « Chavirer » de Lola Lafon. Cléo, treize ans, qui vit entre ses parents une existence modeste en banlieue parisienne, se voit un jour proposer d’obtenir une bourse, délivrée par une mystérieuse Fondation, pour réaliser son rêve : devenir danseuse de modern jazz. Mais c’est un piège, sexuel, monnayable, qui se referme sur elle et dans lequel elle va entraîner d’autres collégiennes.

Prix Femina : « Nature humaine » de Serge Joncour. La France est noyée sous une tempête diluvienne qui lui donne des airs, en ce dernier jour de 1999, de fin du monde. Alexandre, reclus dans sa ferme du Lot où il a grandi avec ses trois sœurs, semble redouter davantage l’arrivée des gendarmes.

Grand Prix du Roman de l’Académie française : « La Grande Epreuve » d’Etienne de Montety. Un couple sans histoire, Laure et François Berteau. Leur fils adoptif, David, adolescent enjoué qui se pose des questions sur ses origines. Le père Georges Tellier, un prêtre qui s’arc-boute à sa foi, dans une Eglise qui s’étiole. Frédéric Nguyen, flic résolu à l’action et au silence, pour préserver sa vie privée. Hicham, que le goût du risque et de la frime finit par conduire en prison.

Prix Medicis : « Le Cœur synthétique » de Chloé Delaume. Adélaïde vient de rompre, après des années de vie commune. Alors qu’elle s’élance sur le marché de l’amour, elle découvre avec effroi qu’avoir quarante-six ans est un puissant facteur de décote à la bourse des sentiments.

Prix de Flore : « La Grâce » de Thibault de Montaigu. « Il y a quatre ans, j’ai sombré dans une vertigineuse dépression. Je ne trouvais plus aucun sens à l’existence. Jusqu’à cette nuit, dans la chapelle d’un monastère, où j’ai été touché par la grâce. Par la sensation inouïe d’un contact charnel avec Dieu. »

Prix du Roman Fnac : « Betty » de Tiffany McDaniel. La Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix.

Prix Landerneau BD : « Peau d’Homme » de Zanzim & Hubert. Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » !

Prix du Quai des Orfèvres : « Cap Canaille » de Christophe Gavat. Ancien du 36, désormais en poste à Marseille, Henri Saint-Donat est confronté à son premier « barbecue », règlement de comptes en vogue parmi les trafiquants de la cité phocéenne, qui consiste à enfermer un corps dans le coffre d’une voiture à laquelle on met le feu.

Grand Prix de Littérature Américaine : « Ohio » de Stephen Markley.  Par un fébrile soir d’été, quatre anciens camarades de lycée désormais trentenaires se trouvent par hasard réunis à New Canaan, la petite ville de l’Ohio où ils ont grandi.

Source des résumés : Babelio

0 Comments
Articles Littérature / Comics récents
Quiz : Les romans préférés des actrices
« Love for livres » : des conseils de lecture en fonction des émotions
La Chronique des Bridgerton : la série obtient une seconde saison sur Netflix
Justin Hartley à l’affiche de « The Never Game »
Et si on se faisait une soirée Hunger Games ?
Articles Littérature / Comics populaires