E3 2013 : Compte rendu des conférences

Crédit Photo : DR

Pour ceux qui ne suivent pas l’actualité du jeu vidéo, il faut savoir que chaque année, traditionnellement, se déroule à Los Angeles le grand salon dédié au jeu vidéo : l’E3.

L’événement se découpe en 2 phases. Tout d’abord, les principaux acteurs (constructeurs et éditeurs) organisent des conférences afin de présenter ce qui attend les joueurs (et les parties prenantes en général) dans un avenir plus ou moins proche. Ensuite, c’est au tour du salon d’ouvrir ses portes, avec de nombreuses bornes de démonstrations à la disposition des personnes présentes. Commençons dès lors par vous parler des conférences, riche en informations et en révélations.

Microsoft

Cela fait quelques années que Microsoft ouvre systématiquement le bal des présentations. Si par le passé, Kinect trustait la place sur scène, la conférence de cette année a clairement inversé la tendance.

Don Mattrick, un des grands manitous de chez Microsoft, devait clairement reprendre les choses en main pour mettre sur de bons rails la Xbox One. Ce fut chose faite si l’on considère le début de la conférence avec la présentation de Metal Gear Solid V : The Phantom Pain, de toute beauté. Dans un open world désertique, qui nous projette en plein western moderne, c’est une nouvelle tripotée de personnages qui fait son apparition et avec eux, des promesses de gameplay ambitieuses.

Passé cette très belle entrée en matière, il était temps de se rappeler que la Xbox 360 est toujours présente dans les rayons. C’est pourquoi quelques jeux ont été présentés (World of Tanks, Dark Souls 2), ainsi qu’un nouveau modèle de console, au look se rapprochant fortement de la prochaine console de salon. Sujet évacué, retour vers le futur.

Ryse : Sons of Rome (prévu initialement sur Xbox 360 + Kinect) fait une entrée surprenante (insérer ironie) avec une séquence de jeu détaillant un débarquement en territoire ennemi. Totalement efficace, même si on sent que le passage d’une maniabilité Kinect à une maniabilité manette ne se fera pas sans peine.

Dans la catégorie “Des surprises qui n’en sont pas vraiment”, on retrouve Killer Instinct, qui prouve que Rare sait faire autre chose que des Kinect Sports. Si la rumeur remplissait les internets depuis quelques semaines, la confirmation n’en a été que plus belle, même si le jeu sera basé sur le modèle free to play, avec un seul personnage disponible d’entrée (les autres étant à acheter).

Les grosses berta sont clairement de sortie, et Microsoft ne s’en est pas privé, entre un Forza Motorsport 5, un Dead Rising 3 (exclu Xbox One) et Titanfall (des papas de Call of Duty Modern Warfare, considéré comme un des meilleurs de la série), les yeux et les esgourdes étaient rivés sur les écrans géants de la scène.

La conférence d’une heure et demi a permis aussi d’en voir un peu plus (mais pas trop) sur le prochain jeu de Remedy Entertainement : Quantum Break. La séquence montrée permet de comprendre que le saut de génération est bien réel avec ce que l’on pouvait connaître sur Xbox 360. Graphiquement très beau, que ce soit sur les effets de lumières comme pour la modélisation des personnages, le jeu est en plus très ambitieux en ce qui concerne le fond. Le souhait étant de faire un lien entre jeu vidéo et série TV, même si peu de détails ont été révélés à ce sujet.

L’étrangeté de la conférence était certainement due à la présence de Ted Price (Insomniac Games) pour montrer un trailer de son prochain jeu, lui aussi exclusif Xbox One : Sunset Overdrive. Bizarre, car le studio a fait toutes ses armes sur les consoles Playstation (d’ailleurs il fut présenté comme le créateur de Spyro The Dragon, à l’époque sur PsOne).

Microsoft en a aussi profité pour montrer que les studios indie avaient leur place sur Xbox One, même si leur politique semble un peu plus drastique de jour en jour (l’obligation de s’adosser à un éditeur ne satisfait pas grand monde). Ainsi, les créateurs de Sword and Sworcery (un des succès de ces dernières années sur tablettes et smartphones) développeront leur prochain jeu sur la Xbox One : Below.

Passé ce moment de fraîcheur, on n’oubliera pas de citer le prochain Battlefield 4, qui, hormis quelques ratés pour la présentation (on se souviendra du moment de solitude du ponte de chez Dice) fait dans le classiquement explosif.
Et comme on ne pouvait pas terminer sur autre chose qu’un frisson qui parcours l’échine, on citera bien volontiers le premier teaser du prochain Halo.

Si les jeux sont indispensables au succès d’une console, ce n’est pas le seul élément à prendre en compte. Ainsi, le prix de la Xbox one sera de 499 € / $ (pour une sortie au mois de novembre 2013 dans 21 pays), de quoi rafraîchir l’enthousiasme de nombreux joueurs. D’autant que l’information n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. N’est-ce pas Sony ?

0 Comments
Articles Jeux vidéo / eSport récents
Resident Evil : le reboot dévoile son casting et adaptera les deux premiers jeux vidéo
DC FanDome : DC Comics annonce une convention en ligne gratuite
Un premier clip pour le groupe Owaru
Netflix : Ryan Reynolds en pourparlers pour jouer et produire une adaptation du jeu vidéo Dragon’s Lair
The Last of Us : une série en préparation pour HBO
Articles Jeux vidéo / eSport populaires
A vos commentaires

elit. commodo quis, felis massa dictum dapibus