Trouvez un événement

Le Mag- Menu

The Magicians : Arjun Gupta & Olivia Taylor Dudley étaient à Paris pour parler de leur série

The Magicians : Arjun Gupta & Olivia Taylor Dudley étaient à Paris pour parler de leur série

Publié le 14 mars 2018 par - Crédit Photo : Roster Con

Deux acteurs de sont venus à Paris parler de leur série dont la saison 3 a commencé à être diffusée en janvier 2018 sur la chaine Syfy. Olivia Taylor Dudley (Alice Quinn) et Arjun Gupta (Penny) ont répondu à leurs fans le dimanche 4 février sur la scène de Paris Manga. Retour sur la séance de questions/réponses des deux acteurs.

Est-ce difficile d’apprendre la danse des doigts ? Ça vous a demandé beaucoup d’entrainement ?

Arjun : le mouvement des doigts que l’on fait est difficile. C’est une véritable technique de danse que les gens font depuis environ 10 ans maintenant. On a chacun des degrés d’expertise différents…

Olivia : certaines personnes sont bonnes, d’autres moins… (rire)

Arjun : on a la chance d’avoir Paul Becker et Kevin Li, nos deux chorégraphes. Ils construisent ce que l’on doit faire, ils nous supportent, ils nous aident à les apprendre et ils nous les expliquent pour qu’on ne ressemble pas à des idiots en le faisant.

Quel épisode avez-vous préféré tourner ?

Arjun : c’est un épisode que l’on a tourné pour la 3e saison. C’est le 4e épisode. Penny a des choses folles qui lui arrivent. Le 4e épisode était tellement amusant. Je ne peux pas vous dire pourquoi parce que ce serait un gros spoiler, mais vous verrez et vous allez aimer je pense.

Olivia : ma scène préférée a été tournée durant la saison 2. C’était dans le 3e épisode quand j’ai dû tuer la bête. Alice a un gros combat avec la bête et d’ailleurs à chaque fois que j’ai des scènes où Alice est en Niffin, je passe un bon moment. Globalement, c’était un épisode très difficile à tourner.

Olivia, préférez-vous jouer Alice en Niffin ou Alice « normale » ? Et Arjun, est-ce que vous pouvez nous parler du fait de jouer sans mains ?

Olivia : j’aime énormément jouer Alice en Niffin, elle est tellement amusante et par moment je me demande même quelle version d’elle je suis en train de jouer. Il y a des scènes où je dois switcher entre les deux. Et c’est très drôle de torturer Jason (Ralph, Quentin dans la série ndlr). Avant chaque scène, je m’asseyais à côté de lui, je lui tirais l’oreille, le frappais… tout ce que je pouvais faire pour l’embêter avant les scènes je le faisais. Cela dit, j’aime aussi jouer Alice « normale ». J’ai de la chance avec cette série, je peux jouer 20 versions différentes d’un personnage. C’est vraiment très agréable pour un acteur.

Arjun : ne pas avoir de mains. C’est bizarre. Dans un premier temps, on a dû chercher comment on pouvait tourner ces scènes pour cacher mes propres mains. Les équipes des effets spéciaux me mettaient les mains vers le bas et j’avais une fausse main qui sortait de mon coude. Nos accessoiristes m’ont mis des gants sur les mains. C’est assez bizarre à tourner. Par exemple quand je devais aller aux toilettes, je devais appeler quelqu’un pour qu’ils m’enlèvent le tout et ensuite seulement je pouvais y aller (rire).

Quels aspects préférez-vous dans vos personnages ?

Arjun : Penny est très différent de moi dans certains aspects. Le premier étant qu’il ne s’excuse de rien, peu importe la manière dont il parle aux gens. Il dit des choses que parfois j’aimerais pouvoir dire dans ma vie donc c’est très amusant et  libérateur.

Olivia : c’est vraiment génial de pouvoir jouer une femme forte et intelligente. Je trouve Alice vraiment intelligente et c’est quelqu’un avec qui j’adorerais discuter. Les femmes dans notre série sont très représentatives des femmes dans la vraie vie, elles sont très fortes. Alice est un personnage très différent de ce que j’ai eu à jouer précédemment. C’est agréable de pouvoir être plus introvertie, de ne pas toujours devoir exposer nos émotions au grand jour. Je l’aime bien.

Si vous pouviez tuer quelqu’un dans la série, qui voudriez-vous tuer ?

Arjun : Quentin. C’est une petite merde. Todd lui donne du fil à retordre cependant… Mais, oui, je tuerai Quentin.

Olivia : je suis d’accord, mais ce serait bien de ne pas tuer notre personnage principal (rire). Je ne tuerai personne du coup même si Alice, par moment, a vraiment été très énervée contre Quentin.

Avez-vous lu les livres qui ont inspiré la série ?

Olivia : Oui, on a tous lu les trois livres. Avant d’avoir le script du pilot de la série je ne les connaissais pas, mais je les ai lus juste après. Les livres sont géniaux. C’est un super support de travail pour nous.

Arjun : on a également beaucoup de chance parce que, Lev Grossman, qui a écrit les livres, est impliqué dans chaque aspect de la série, de la création jusqu’à maintenant. Les scénaristes lui envoient toujours les scripts, il y appose ses notes et ses pensées. C’est une vraie chance d’avoir son aval et sa collaboration sur ce projet.

Vous l’avez rencontré ?

Olivia : Oui, on le voit tout le temps !  J’ai pris un verre avec lui à New York il y a quelques jours. Il vient souvent sur le plateau aussi, il a d’ailleurs fait un caméo dans la saison 1. Il était dans le fond d’une vidéo. C’est vraiment quelqu’un de génial et il apprécie de voir ses personnages évoluer et vivre au-delà du livre.

Arjun : on l’adore ! On l’appelle le Parrain ce qui est plutôt drôle parce qu’il ne ressemble en rien au Parrain. Il ressemble à un petit professeur qui vient nous apprendre des choses. C’est un homme charmant.

Qu’est-ce que vous aimeriez faire si vous pouviez lancer des sortilèges comme dans la série ?

Arjun : j’aimerais avoir le pouvoir de guérison. Le monde est dans un tel état en ce moment. Les gens ont peur, sont énervés et il y a beaucoup de haine dans le monde. Si j’avais le pouvoir de guérison, je pourrais ramener un peu de lumière aux gens.

Olivia : j’aimerais pouvoir parler à mes chiens et qu’ils puissent me répondre. Si je pouvais parler aux animaux, ce serait vraiment cool.

Que pouvez-vous nous dire sur la situation de vos personnages dans la saison 3 ?

Arjun : il y a eu un petit cliffhanger à la fin de la saison 2. La saison 3 reprend quelques semaines après la fin de la saison 2. Penny est toujours en train de mourir et on retrouve tous les personnages là où on les a laissés, en train de faire face à l’absence de magie. C’est d’ailleurs ce qu’il y a de bien avec cette série : les conséquences sont vraies et on les voit à l’écran. Quand on retrouve Penny, on voit qu’il n’est pas très concerné par l’absence de magie, il concentre son énergie sur le fait de ne pas mourir et c’est là que la saison commence. Ensuite, il lui arrive plein de choses et notamment des choses très surprenantes.

Olivia : il n’y a plus de magie et pour quelqu’un comme Alice qui est née avec de la magie et qui n’a connu que ça toute sa vie, elle se sent perdue, elle ne sait plus qui elle est. C’est une crise pour elle. Dans cette saison, on voit également plusieurs versions du personnage. Mais cette année, j’ai eu la chance de pouvoir jouer avec d’autres acteurs de la série. Avec Stella (Maeve, ndlr), qui joue Julia par exemple, nous avons une relation amicale et on la voit se développer cette année.

Avez-vous d’autres projets en dehors de The Magicians ?

Arjun : mon film vient de sortir sur Amazon Prime Video. C’est un film que j’ai fait en Inde, une adaptation de Titus Andronicus, la pièce de Shakespeare, mais en version très sombre et brutale. Ça a été un projet incroyable à faire en tant qu’acteur et j’y ai joué un personnage à l’opposé de Penny donc c’était cool. Le film s’appelle The Hungry.

Olivia : je produis quelques projets : une série, un film qui s’appelle Canary. Je travaille également sur des projets personnels.

Que pensez-vous de Julia et de son histoire dans la série ?

Olivia : Stella a fait un magnifique travail en interprétant Julia. C’est un personnage très difficile à jouer. Dans la saison 3, vous allez voir différentes versions de Julia ce qui est exaltant. Une chose que j’adore à propos de notre série c’est qu’elle représente des situations de la vie quotidienne et notamment des problèmes que les gens peuvent rencontrer. Devoir représenter quelqu’un qui est en train de passer par ce par quoi Julia passe et en voir les conséquences… Je trouve qu’on fait un travail proche de la réalité et je pense que Julia va encore en souffrir très longtemps. J’adore Julia et je suis très excitée à l’idée de voir se développer l’amitié entre elle et Alice cette saison. C’est compliqué, mais je trouve que Stella est fantastique.

Arjun : A travers l’univers fantastique, on montre des choses de la vie réelle. Tout le monde dans notre série se bat contre des douleurs personnelles et on montre qu’on peut surmonter sa douleur, qu’à travers cette douleur quelque chose de beau peut arriver. Pour moi, Julia est la meilleure représentation de cet aspect. C’est un message très puissant en ce moment. Peu importe ce qui nous est arrivé, nous pouvons le surmonter et en faire quelque chose de beau.

Cet article parle de...

Articles Actus récents

Emmy Awards : découvrez tous les nommés pour 2018
A Millennial Weekend : une convention multi-fandom en octobre 2018
Pretty Little Liars : une convention en France en 2019
We Are Grounders 4 : Tasya Teles sera aussi à la convention toulousaine
Tyler Posey de retour à Paris en 2019 pour une convention Teen Wolf

Articles Actus populaires

A vos commentaires

Retrouvez tous les produits dérivés de vos films et séries préféré(e)s sur notre boutique »

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer