Trouvez un événement

Le Mag- Menu

Le gros boom de la littérature érotique

Le gros boom de la littérature érotique

Publié le 12 août 2013 par - Crédit Photo : DR

On croyait les romans Harlequin démodés, la littérature érotique tabou, mais l’arrivée de la trilogie « 50 nuances de Grey » sur le marché a bouleversé la donne. Classé dans les meilleures ventes, le roman libertin est devenu un véritable phénomène et a donné des idées à bon nombre d’éditeurs.

Ils s’intitulent « Dévoile-moi », « 50 nuances de Grey », « Beautiful bastard » ou encore « 80 notes de jaune » et s’avèrent tous bien classés dans les ventes…Et dans les conversations entre filles ! Leur point commun ? Raconter la relation tumultueuse de deux êtres que tout oppose mais qui s’entendent parfaitement sous la couette. Bienvenue dans la littérature érotique, ce genre encore tabou il y a quelques mois, devenu aujourd’hui un véritable phénomène de mode chez le libraire.

Surnommé également le « mommy porn » (traduisez : le porno pour mamans), ce dernier se vend actuellement à des millions d’exemplaires à travers le monde. Aussi, Mesdames et Mesdemoiselles, emparez-vous notamment des trilogies « 50 nuances de Grey » d’E.L James, et de « Crossfire » de Sylvia Day, si vous voulez être à la page et vous pavaner devant vos copines.

Les prémices du phénomène

Printemps 2012 : aux Etats-Unis, l’auteure E.L James crée le buzz dans les médias avec le lancement de son tout premier roman baptisé « 50 nuances de Grey ». Le pitch ? La jeune Anastasia Steele s’éprend du milliardaire Christian Grey. Sombre et tourmenté, celui-ci lui fait abandonner ses vœux de chasteté pour lui faire découvrir le sadomasochisme. Si l’intrigue est plutôt irréaliste et le scénario mal écrit, le début de la trilogie fait pourtant un carton, notamment auprès des mères de famille. En France, le roman érotique est lancé à l’automne la même année, et devient rapidement un best-seller.

Le filon à exploiter

Phénomène planétaire, la littérature érotique ne laisse pas non plus de marbre les maisons d’éditions, qui voient là une opportunité à saisir. Dès lors, se multiplient dans les rayons des librairies de nouveaux titres dont le résumé ou l’intitulé rappellent inévitablement « 50 nuances de Grey ». Pâle copie de l’original ou romance dérivée pour un public plus jeune, l’érotisme est partout, y compris dans le rayon des documentaires.

Et si certaines lectrices se cachent encore derrière leur liseuse pour découvrir les aventures sexuelles des protagonistes, la plupart assume leur lecture en acquérant la version papier de ces romans sado-maso très édulcorés.

Articles Littérature récents

La maison d’édition Première Impression se met au bookcrossing
La sélection littéraire du mois : février 2018
10 livres pour les célibataires à la St-Valentin
« Best Kiss » ou la romance qui séduit les jeunes adultes
Jérémie Moreau remporte le Fauve d’Or à Angoulême

Articles Littérature populaires

A vos commentaires

Tous les produits dérivés et les goodies de vos séries préférées sont sur Roster Con »