Coyotes : femmes badass et chasse aux loups-garous pour le comics de Sean Lewis et Caitlin Starsky

Coyotes : femmes badass et chasse aux loups-garous pour le comics de Sean Lewis et Caitlin Starsky

Crédit Photo : DR

« Dans une ville-frontière du désert, les femmes disparaissent, chassées et massacrées par une meute de loups garous… qui ne sont autres que les hommes de la ville. Les survivantes sont bien décidées à se battre. Organisées, fortes et soudées, elles refusent de n’être que des victimes. » Tel est le point de départ de Coyotes un comics paru en France chez Hi Comics en août dernier.

Signé par Sean Lewis (Saints, The Few) et Caitlin Starsky, Coyotes aborde de nombreux thèmes au cours de son premier tome : amitié, puberté, féminicide ou encore omnipotence et impunité des entreprises d’armement sont au programme. Si les sujets abordés au sein de Coyotes apportent tous une plus-value à l’histoire, il en résulte parfois une lecture décousue. Rien d’étonnant lorsque l’on sait que Sean Lewis note toutes ses idées sur papier et fait en sorte de trouver un moyen de les inclure dans son récit comme il le spécifie dans sa postface.

Malgré ce point qui pourrait en rebuter certains, Coyotes vaut le détour. Outre les planches magnifiques de Caitlin Starsky, les personnages principaux se révèlent attachants malgré la violence qui règne au sein de ce premier tome. Sean Lewis fait également en sorte de ne pas tomber dans la facilité. Ainsi, même si les hommes apparaissent comme des animaux, l’auteur fait bien attention à ne pas tous les mettre dans le même panier avec la présence de l’inspecteur Frank Coffrey dont l’intégrité lui vaut de nombreux ennuis. A contrario, les femmes ne sont pas présentées comme de simples héroïnes voulant combattre l’oppression des hommes, chacune d’entre elles ayant une histoire plus complexe qu’il n’y parait.

Un écho à Ciudad Juarez et à la situation mexicaine ?

Si Sean Lewis précise dans sa postface ne plus savoir d’où lui est venu l’idée de Coyotes, nous n’avons pas pu nous empêcher d’y voir un lien avec Ciudad Juarez, la ville mexicaine tristement célèbre pour ses nombreux féminicides, mais également avec la situation générale au Mexique où les féminicides sont souvent banalisés. Entre juin 2015 et juin 2019, au moins 3080 femmes ont été tuées au Mexique et de nombreuses mexicaines ont décidé d’agir et de ne plus se taire face à ce fléau. Indirectement, le comics Coyotes permet lui aussi d’éveiller les consciences sur le problème du féminicide.

Publié le 13 janvier 2020 par - Dernière mise à jour le 13 janvier 2020

Articles Littérature / Comics récents

Une Saint-Valentin chez Romeo & Juliette
« Trait pour Trait » : le podcast BD
Magic Monaco : le salon incontournable de la pop culture
« Les racines de la colère » : Prix FranceInfo 2020
Des BD et comics sur grand écran en 2020

Articles Littérature / Comics populaires

A vos commentaires