Trouvez un événement

Le Mag- Menu

Quand Bojangles se décline en bande dessinée

Quand Bojangles se décline en bande dessinée

Publié le 30 novembre 2017 par - Crédit Photo : DR

Fort de son succès en librairie, le roman d’Olivier Bourdeaut connait un regain d’attention des lecteurs en cette fin d’année, avec son adaptation en bande dessinée aux éditions Steinkis. Scénarisée et illustrée par Ingrid Chabbert et Carole Maurel, « En attendant Bojangles » s’avère tout aussi poétique et fantasque sous forme de planches. Roster Con est allé à la rencontre d’Ingrid Chabbert, qui a eu le plaisir de partager avec nous cette si jolie aventure.

Roster Con : Qu’est-ce qui vous a donné envie d’adapter en bande dessinée le roman d’Olivier Bourdeaut ?
Ingrid Chabbert : A la base, c’est Célina, mon éditrice Steinkis qui m’a contactée pour savoir si je serais intéressée d’adapter ce roman. Je l’avais justement lu quelques semaines plus tôt et sa lecture m’avait complètement chamboulée. Jamais je n’aurais osé me lancer si « tôt » dans l’adaptation d’un roman. J’ai parfois encore du mal à réaliser cette chance qui m’a été offerte. Bien sûr, si je n’avais pas été touchée par ce roman, j’aurais décliné car j’aurais été incapable de produire quoique ce soit. Heureusement, ce n’était pas le cas, loin de là !

Avez-vous été en contact avec l’auteur pour travailler cette adaptation ?
Très peu. Tout transitait par nos éditeurs respectifs. Au début, je lui avais écrit pour lui dire combien j’étais heureuse d’adapter son si beau roman. J’avais reçu une réponse des plus chaleureuses. Pour moi, la plus belle des récompenses a été la découverte de la préface qu’il a écrite.

Le roman a été primé à plusieurs reprises et a reçu notamment le Grand Prix RTL Lire. Est-ce que cela vous a ajouté une certaine pression dans votre travail ?
Oh oui, une énorme ! Je me suis dit : « On va nous attendre au tournant » ! Haha. Mais en fait, l’énorme pression, je me la mettais déjà à moi-même. D’ailleurs, il m’a fallu un certain temps pour arriver à démarrer. Au tout début, je me sentais presque tétanisée. Et puis, lorsque les premiers mots ont enfin commencé à jaillir, je n’ai plus pu m’arrêter…

Vous n’en êtes pas à votre première collaboration ; vous avez en effet déjà réalisé « Ecumes » qui fut un joli succès en librairie. Comptez-vous travailler ensemble sur d’autres projets dans les prochains mois ?
Pas dans l’immédiat en tout cas car Carole est très demandée et commence déjà à travailler sur une nouvelle BD. Mais j’espère qu’une nouvelle occasion se présentera. Ne dit-on pas : Jamais deux sans trois ?! (rires)

Articles Littérature récents

5 livres à offrir pour la fête des pères
La littérature perd Philip Roth
Jeff Panacloc à la conquête du 9e art
Le Quartier du Livre fête mai 68
Tintin s’expose au Château de Malbrouck

Articles Littérature populaires

A vos commentaires

Retrouvez tous les produits dérivés de vos films et séries préféré(e)s sur notre boutique »

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer