Blablalivre ou l’art de critiquer en moins de 140 caractères

Crédit Photo : DR

Blablalivre, c’est le twitter littéraire ! Cette nouvelle start-up se fait petit à petit une place parmi les réseaux sociaux axés sur les livres, à l’instar de Babelio ou Livraddict. L’objectif pour le lecteur ? Aller à l’essentiel en réalisant une chronique de moins de 140 caractères. Peu de mots mais suffisamment pour convaincre.

Ne vous fiez pas à son nom, « Blablalivre » n’a aucun point commun avec « BlaBlaCar » qui propose du co-voiturage, si ce n’est qu’il s’agit d’un réseau social. Un réseau social littéraire plus précisément. Sur Blablalivre, les internautes sont invités à chroniquer, critiquer des ouvrages en moins de 140 caractères ; soit un espèce de twitter du livre en somme.

Des votes et des tags

L’idée pour la start-up qui en est à l’origine est de faire court tout en restant précis. La critique de livre doit pouvoir être accessible à tous. Les utilisateurs peuvent également voter pour leurs ouvrages favoris et farfouiller dans les diverses thématiques du site pour y trouver leur bonheur. Pour ce faire, il est possible d’avoir recours aux tags pour chaque fiche d’ouvrage. Les recherchent peuvent également se faire via des mots-clés, des noms d’auteurs, des titres mais aussi l’ISBN (le numéro de l’ouvrage).

Une bibliothèque personnalisée

Outre la possibilité de chroniquer un document, BlaBlaLivre donne l’opportunité à ses abonnés de de se créer sa propre bibliothèque. Les membres peuvent ainsi faire savoir aux autres quels livres ils ont lu et lesquels ils aimeraient découvrir à court ou long terme. Une vraie communauté autour du livre qui compte bien s’étendre sur la toile.

0 Comments
Articles Littérature / Comics récents
« Mortelle Adèle » bientôt sur le petit écran
« Magic Friends » : La BD où les dessins prennent vie
Quiz : Joël Dicker et son œuvre
Louise Glück, Prix Nobel de littérature
10 livres qui vous permettront de vous coucher moins bête
Articles Littérature / Comics populaires
A vos commentaires

ante. tempus Donec mattis id elit. Curabitur quis id, et,