Jules Canard en immersion à l’UCPA

Comment séduire lorsqu’on est en vacances à l’UCPA ? C’est tout l’objet du livre que Jules Canard vient de sortir chez Louche Editions, « Une semaine à l’UCPA – manuel pratique ». A travers sept chapitres, l’auteur nous embarque dans le plus grand centre sportif de France pour nous donner quelques conseils en matière de rencontres.

Roster Con : Comment avez-vous connu l’UCPA ?
Jules Canard : Je venais de prendre mon premier vrai job à Paris, aucun de mes amis n’était disponible pour partir aux dates que j’avais, soit car ils n’avaient pas de vacances soit parce qu’ils partaient en couple.

Un collègue de bureau m’a parlé de l’UCPA, et m’a proposé de partir avec lui. C’était une semaine de découverte windsurf, wakeboard et kitefsurf au fabuleux centre de Hyères. J’ai tout de suite adoré l’ambiance.

Pourquoi avoir choisi de rédiger un livre sur la séduction en vacances à l’UCPA ?
Quand on est célibataire, l’été et les vacances sont vraiment un moment propice pour faire des rencontres. J’ai passé mes premières vacances d’été à l’UCPA, et outre la découverte d’un sport ou son perfectionnement, l’aspect social m’a particulièrement plu. Tout à coup, vous vous retrouvez au bord de l’eau les pieds dans le sable, à partager vos journées du petit déjeuner au dortoir, avec tout un tas de gens que vous ne connaissiez pas la veille. Forcément, on créait des liens, on découvre des personnalités différentes en enrichissantes, et puis parfois, l’attirance et la séduction entrent en jeu. En une semaine, il peut se créer des intrigues et des histoires d’amour totalement inattendues et totalement folles ! On a tellement ri et passé de bons moments avec mes amis ou d’autres stagiaires UCPA à ce sujet, que je trouvais marrant de partager et consigner cela d’une manière ou d’une autre.

Comme j’aime écrire, j’ai créé ce personnage de Jules Canard (ndlr Jules Canard est le pseudonyme de l’auteur/narrateur du livre) qui met tout en place pour séduire pendant ses vacances UCPA.

Le personnage Jules Canard est inspiré de ma propre expérience mais aussi de celles de pleins d’autres personnes que j’ai pu observer ou m’ayant raconté leurs propres aventures. Je pense qu’on a tous un côté Jules Canard inavoué – à minima côté masculin.

Est-ce que selon vous, l’UCPA a remplacé les agences matrimoniales ?
Non, et l’UCPA ne remplacera jamais les agences matrimoniales. D’ailleurs, je pense que ma génération ne sait même pas ce qu’est une agence matrimoniale (ndlr Jules Canard a trente ans). Mais l’UCPA permet un brassage de jeunes adultes partageant des valeurs similaires extraordinaire. C’est donc un moyen de faire des rencontres. Je connais certaines personnes en couple grâce à l’UCPA, et j’ai même rencontré une « enfant UCPA » (ses deux parents se sont rencontrés à l’UCPA).

Quel est votre plus beau souvenir UCPA ?
Quand j’ai nagé trois cents mètres pour trouver un endroit au calme sous les étoiles avec un coup de cœur dans un yacht amarré au large. Mais aussi mon stage d’apnée à Niolon, dans un centre magnifique posé sur les criques avec une monitrice exceptionnelle. Ou alors mes quelques jours d’itinérance à St-Lary Soulan, perdu dans les montagnes des Pyrénées avec un petit groupe de cinq et un guide UCPA, à se laver dans les rivières.

En vrai, les expériences sont tellement riches et variées, que c’est difficile de faire un choix. Je pourrais vous en citer encore des dizaines – d’où le livre !

A la fin de l’ouvrage, vous évoquez ce livre comme une première édition. Y aura-t-il une suite ?
Le fait d’avoir écrit ce livre amène les gens à réagir et me faire part de leurs anecdotes. Si le livre a du succès, pourquoi pas écrire une suite, d’un point de vue féminin par exemple, ou d’un mono. Comment repérer les Jules Canard par Juliette Poulette par exemple ? On verra bien.

Publié le 17 juillet 2019 par - Dernière mise à jour le 24 juillet 2019

Articles Interviews récents

Emy Taliana : « Chanter Start the Wave devant Dominique Provost-Chalkley était incroyablement émouvant »
« L’enterrement de Monsieur Léon » : le roman poétique de Michael Federspiel
Jules Canard en immersion à l’UCPA
“Comme sur des roulettes” avec Laura Ferret Rinçon
« Au secours, je commende lundi ! »

Articles Interviews populaires

A vos commentaires

Retrouvez tous les produits dérivés de vos films et séries préféré(e)s sur notre boutique »