Trouvez un événement

Netflix : une révolution à la demande

Netflix : une révolution à la demande

Publié le 16 septembre 2014 par - Crédit Photo : Netflix

Son fondateur, Reed Hastings, voulait changer le secteur de la location DVD. 17 ans plus tard, le pari est gagné puisque Netflix est un des acteurs majeurs de la révolution télévisuelle dans le monde.

Aujourd’hui leader américain de la vidéo à la demande avec plus de 35 millions d’abonnés outre-Atlantique, c’est maintenant au tour de la France d’être « Netflixée ». En effet, depuis le lundi 15 septembre le site déjà présent dans plus de 40 pays est officiellement disponible dans notre pays et le moins qu’on puisse dire c’est que ça ne laisse personne indifférent.

(R)évolution de l’offre de vidéo à la demande

Cela fait déjà quelques temps que les français ont accès à des plateformes de vidéos à la demande, et ce, surtout depuis l’arrivée des Box en tout genre. Toutefois, tous les observateurs et professionnels le reconnaissent : Netflix sera, si ce n’est un bouleversement total au moins l’évolution d’un système, qui en est encore malgré tout à ses balbutiements en France.

Fini « un programme/un horaire », désormais tout le monde peut regarder ses programmes préférés à n’importe quel moment et dans n’importe quelles conditions (il faut tout de même avoir une interface visuelle connectée à internet). Dorénavant n’importe quel document en format vidéo peut être lu à partir d’un nombre d’appareils toujours croissants.

Netfix propose un service de vidéo à la demande « amélioré » dans la mesure où il s’appuie sur un système de droit de location à prix fixe dont le prix de base se veut attractif (7,99$ par mois pour la version américaine). Fort de cet abonnement on peut visionner des milliers de films, séries, shows, émissions, en accès illimité. Une forme de liberté qui donne d’avantages de pouvoir et de contrôle au téléspectateur, au grand dam du milieu de l’audiovisuel. Le tout sans pub !

Toutefois, cette révolution se doit d’être nuancé, puisque en réaction à cette incursion dans notre marché, la plupart des opérateurs français se sont adaptés, ont modifié leurs offres, voir les ont ajusté sur celles de l’américain. On compte notamment « Séries-flix » (au nom évocateur) qui propose un accès illimité et gratuit à plus de 3000 épisodes de séries (à relativiser puisque l’offre inclus Plus Belle La Vie qui dispose de plus de 2000 épisodes) ou encore « myCanal » qui permet un accès à tous le contenu des chaînes Canal+ que ce soit sur PC/MAC, tablettes ou Smartphones.

L’atout de Netflix : la personnalisation

L’atout majeur du géant américain réside dans un processus de personnalisation extrêmement avancé. En effet, l’utilisateur est souvent sollicité pour répondre à des questions afin de définir un profil type et de pouvoir mieux répondre à ses attentes. Après avoir classé un certains nombres de films ou séries selon ses préférences, l’utilisateur se voit proposer une sélection « taillée-sur-mesure » qui, selon la plupart des enquêtes d’opinions, semble satisfaire le plus grand nombre.

La sélection de films et séries évoluera également en fonction de votre historique pour vous proposer des contenus qui correspondent parfaitement à vos attentes. Netflix possède aujourd’hui une base de données colossale qui lui permet de s’adapter aux besoins des consommateurs, voir de les anticiper. Les séries à succès « House of Cards » ou « Orange is The New Black » ont été produites par le site dans cette optique, et force est  de constater, que cela porte ses fruits

Compte tenu des bouleversements télévisuels majeurs qu’opère Netflix au niveau mondial il est difficile de dire comment évoluera ce milieu. Pourtant une chose est sûre, la télévision telle qu’on l’a connu est en train de disparaître et ce de manière très « Net »… pour le meilleur et pour le pire.

Articles Cinéma récents

Razzie Awards : tous les nommés pour l’édition 2018
Screen Actors Guild Awards : quels sont les films et acteurs qui ont gagné en 2018 ?
Devon Murray (Seamus Finnigan) : anecdotes d’un sorcier durant la WTTMS4
Stanislav Yanevski (Viktor Krum) : Quidditch, Hermione, … Retour sur son panel à la #WTTMS4
Jessie Cave : Lavande aurait pu devenir comme le professeur Trelawney dans Harry Potter

A vos commentaires

Tous les produits dérivés et les goodies de vos séries préférées sont sur Roster Con »