Trouvez un événement

Le Mag- Menu

Stranger Things en tête d’affiche du Comic Con Paris 2017

Stranger Things en tête d'affiche du Comic Con Paris 2017

Publié le 1 novembre 2017 par - Crédit Photo : Roster Con

Les 27, 28 et 29 octobre a eu lieu à Paris la 3e édition du Comic Con Paris à la Grande halle de la Villette. De nombreux invités étaient présents dont Austin Nichols (The Walking Dead, Les Frères Scott), Julie Benz (Dexter, Buffy contre les vampires, Desperate Housewives) ou encore Finn Jones (Game of Thrones, Iron Fist) sur lesquels nous reviendrons dans de futurs articles. Mais focalisons nous, pour le moment, sur l’effervescence qu’il y a eu autour des trois acteurs de la série Netflix Stranger Things : Finn Wolfhard, Gaten Matarazzo et Caleb McLaughlin. On ne vous garantit pas que l’article soit 100% spoiler free… donc regardez la saison 2 (si ce n’est pas encore fait) et revenez !

Netflix avait mis le paquet au Comic Con Paris. En plus de la venue des trois acteurs, un stand à l’effigie de la série avait été mis en place. D’un côté, une reproduction de l’appartement des Byers avec l’alphabet lumineux sur le mur, un canapé, une TV et… un vélo. Le vélo était là pour les visiteurs dans un but précis : s’ils pédalaient, les épisodes de la saison 2 étaient diffusés sur la TV. Et on peut vous le confirmer, ça a pédalé fort ce week-end !! Puis de l’autre côté, les 3 vélos des garçons permettaient aux fans de s’imaginer en tant que Dustin, Lucas ou Mike quelques instants, pédalant vers l’étrange ville d’Hawkins, lieu de l’intrigue de la série. Grand succès pour ce photobooth également !

Jusque-là, rien d’anormal. Puis dimanche matin arriva et nous sommes passés dans le Monde à l’envers. Mais petite explication avant. A quelques jours de l’ouverture du Comic Con, l’équipe de l’événement a révélé le nom des acteurs qui feraient un panel et signeraient des autographes. Belle surprise puisqu’il s’agit de trois des principaux acteurs de la série : Finn Wolfhard, Gaten Matarazzo et Caleb McLaughlin ou Mike, Dustin et Lucas. Et autre bonne nouvelle : ils allaient signer gratuitement des autographes, le dimanche après midi, pendant une demi heure. Il suffisait « juste » de se procurer une contremarque au stand « autographe » du Comic Con le dimanche matin. Et c’est à ce moment que la folie débuta !

Imaginez. Il est donc 9h30, les portes ouvrent et là, une horde de fans sprinte dans les allées du Comic Con pour être les premiers au stand des autographes afin de se procurer le fameux sésame. Vous voyez les scènes d’ouverture des grandes surfaces le premier jour des soldes ? Pareil, mais en pire. Et on a adoré… bon… on a failli se faire piétiner en prenant la photo ci-dessous mais bref ! Il devait être 9h34 quand on a entendu le directeur du festival dire aux gens que la séance d’autographe était complète. Succès de Stanger Things ? A peine !

Et si on avait encore besoin d’une confirmation du phénomène qu’est devenu cette série en 1 an à peine, nous l’avons eu quelques heures plus tard, quand à 11h, nous nous sommes dirigés vers l’entrée de la grande salle pour se renseigner sur le déroulement du fameux panel Stranger Things. Quelle surprise de voir des centaines de personnes d’ores et déjà en train de faire la queue… alors que le panel précédent n’avait même pas encore commencé et que celui de Stranger Things était programmé à 13h. Quand on aime, on ne compte pas… les heures !

Du panel, on retiendra la salle comble (2000 personnes), la présence d’Austin Nichols qui assistera a l’intégralité du panel et posera une question aux acteurs (« faites moi venir dans votre série ») et la maturité et le professionnalisme de ces derniers. Un petit tour sur la demi-heure de questions/réponses :

Que faisaient-ils le jour de la sortie de la série le 15 juillet 2016 ?
Gaten et Caleb étaient tous les deux à New York le jour de la sortie. Il était donc 3h du matin pour eux quand les épisodes ont été mis à disposition sur Netflix. Gaten a avoué s’être couché à 11h ce jour là pour regarder les épisodes et Caleb a réveillé ses parents mais « ils ne savaient pas trop pourquoi je les réveillais » dit-il en rigolant. Finn, quant à lui, a tout regardé sur son téléphone portable car il tournait un film à ce moment là : « le retour au travail le lendemain était incroyable ».

Que vous ont dit les frères Matt et Ross Duffer quand ils vous ont présenté la série ?
Pour Caleb, c’était après de nombreuses auditions qu’il a pu échanger pour la première fois avec eux : « c’était sur Skype. Ils me disaient que la série allait avoir lieu dans les années 80 et qu’il s’agissait d’un grand mélange des films des années 80. Ils me disaient également qu’ils étaient pressés de me rencontrer à Los Angeles pour voir si la relation avec Finn passait bien à l’écran. C’est d’ailleurs à ce que moment là que je les ai rencontré « en vrai » pour la première fois. »

Quelles sont les différences entre tourner la saison 1 et la saison 2 ?
Gaten confiera que tourner la saison 2 était beaucoup plus stressante que la saison 1 : « tout le monde connait la série maintenant, donc il y avait beaucoup plus de sécurité. On devait par exemple se cacher lorsqu’on portait nos costumes Ghostbusters parce qu’il fallait que la raison du déguisement reste un secret. Beaucoup de gens ne pensaient pas que ça allait seulement être des déguisements d’Halloween mais de vraies tenues pour se battre contre des fantômes. Il nous fallait donc garder le secret. » Et justement, comment garde-t-on le secret ? Finn répondra du tac au tac et de façon très professionnelle : « les contrats ! On doit faire avec, c’est une partie du boulot. On doit tout garder secret, c’est comme ça. » Même des parents ? « Mes parents sont au courant de mes dialogues parce qu’ils me font répéter mais je ne dis rien sur ce qu’il se passe pour les autres personnages. Ils doivent regarder comme tout le monde, quand la série sort sur Netflix. »

Comment a évolué votre amitié entre ces deux saisons ?
Caleb prend la parole pour rappeler qu’il connaissait Gaten avant la série (ils étaient ensemble à Broadway dans le Roi Lion, ndlr) « mais (je) ne le considérais pas encore comme mon frère ».  Ca a changé depuis Stranger Things : « dans la saison 1, on a appris à se connaitre et depuis la saison 2, on a vraiment une relation forte. Je les connais tous les deux maintenant assez bien pour pouvoir être méchant avec eux sans qu’ils ne se blessent » dit-il en rigolant.

Comment est la pression sur cette saison 2 ?
Tout les trois sont d’accord pour dire qu’elle est très forte. « Il y avait beaucoup d’attente après la saison 1. L’idée était de donner envie aux gens de continuer à regarder » dira Finn.

C’est une série les plus binge watché sur Netflix. Qu’est-ce que ça fait d’avoir un fandom si énorme ?
« C’est génial, s’exclamera Finn. On a des fans dans le monde entier ». Gaten ajoutera qu’ils n’avaient pas pris conscience du phénomène avant de rencontrer les fans : « Caleb et moi étions à Londres et Paris l’an dernier, là on est de retour et le fandom est tellement plus important, c’est formidable! »

La série a lieu dans les années 80, avez-vous eu du mal à comprendre toutes les références de cette époque ?
« Pas tellement, répondra Gaten. Avant la série, j’étais déjà un grand fan de tous ces films, de toute cette musique qu’on entend et voit dans la série. Beaucoup de personnes pensent que parce qu’on est jeune, on est complètement déconnecté de cette époque mais ce n’est pas vrai. Nos parents ont le même âge que nos personnages à l’époque de la série donc on connait. »

Quelle a été votre 1ère réaction face au demogorgon ?
Pour Finn ça a été de le trouver génial : « La première fois que j’ai vu le demogorgon en action c’était une scène où nous sommes tous les trois présents, la scène où Barb se fait tuer. C’était super cool et la fille qui jouait Barb, Shannon Purser, l’a super bien fait. » On apprendra d’ailleurs que la personne dans le costume du demogorgon s’appelle Mark. Pauvre Mark… ou pas.

Avez-vous toujours voulu être acteur ?
Ils répondront simultanément : non ! Gaten est devenu acteur par un concours de circonstances : « ma sœur voulait être actrice quand elle était jeune. Elle s’est rendue à cette audition à New York et comme j’étais trop jeune pour rester seul à la maison, mes parents m’ont emmené avec eux. Un agent a trouvé que ma sœur avait du talent et a décidé de la représenter. Il est ensuite venu vers moi et m’a demandé si ça me tentait aussi et j’ai dit oui. » Et voila ! Pour Caleb, c’est un peu différent car il voulait faire pleins de choses avant de se tourner vers la comédie : « un joueur de basket, un bodybuildeur, un chanteur de rock n’ roll. Je voulais aussi être cosmonaute… je voulais tout être. » Et pour conclure, Finn racontera qu’à l’école élémentaire, ils ont une journée où ils doivent se déguiser dans le métier qu’il souhaitait faire « mais je n’ai rien porté parce que je n’avais aucune idée de ce que je voulais être. Il y avait plein de docteurs, de policiers, moi je ne savais pas quoi faire à 6 ans ! »

Qu’avez-vous pensé quand vous avez lu pour la première fois le script de Stranger Things ?
« On a adoré, commencera Gaten. La série s’appelait Montauk à l’époque parce qu’elle devait avoir lieu dans cette ville des Etats-Unis. C’était censé se passer dans un établissement appelé Camp Hero. Dans la vraie vie, avait lieu là-bas des expérimentations secrètes faites par le gouvernement américain. Ils voulaient l’utiliser comme lieu principal de la série mais pour des raisons légales, le lieu a changé et on l’a appelé Hawkins. C’est donc un nom de ville fictif qui se trouve dans un état réel : l’Indiana. » Pour revenir au script, quand ils l’ont lu la première fois « ce n’était que des scripts « d’audition ». Ils n’allaient pas être écrit de cette façon dans la série, ils servaient juste à voir si l’interaction entre les acteurs était bonne. On a pu lire le vrai script qu’une fois s’être tous rencontrés à Atlanta. » Finn confirme :« beaucoup de choses ont changé entre le moment où j’ai lu le premier script et le tournage. Par exemple, à l’origine, Joe Keery, qui joue le rôle de Steve devait être un personnage méchant dans la saison 2. Mais tout le monde l’a adoré et du coup ils l’ont gardé comme un gentil. »

Quelle a été la scène la plus difficile à tourner dans la saison 2 ?
Caleb bondira de sa chaise pour dire « pas de spoiler » et se lancera dans des mimes de la scène la plus difficile pour lui : « c’était quand j’étais sur… et ensuite j’étais… vous vous souvenez? » Comment dire… Gaten développera un peu plus « il y a une scène où nous sommes tous ensemble et Jim Hopper pointe une arme… Cette scène était très difficile à cause des caméras et de la technique. On devait tous se tenir exactement au bon endroit et si une seule personne bougeait il fallait refaire toute la scène. » Pour Finn, c’est une scène où il a eu l’impression qu’elle a duré des jours a filmer : « c’est une scène de combat dans le dernier épisode. On ne faisait pas partie de cette scène de combat mais on devait la regarder. Une scène dans laquelle Steve se fait encore une fois tabasser ».

Après ça, les acteurs se sont rendus en séances d’autographes puis ils ont réalisé quelques interviews pour des grandes chaines de télévision française avant de prendre la pose sur les vélos mis à disposition au stand Netflix. Aucun doute, la star de ce Comic Con Paris 2017 était clairement Stranger Things. Et maintenant on vous laisse, on va re-regarder la saison 2 !

Plus de photos bientôt.

Cet article parle de...

Articles Actus récents

The Hunters Of Shadow 2 : retour sur la convention Shadowhunters
Smallville : Tom Welling et Michael Rosenbaum réunis à Paris Manga & Sci-Fi Show 26
Arrow : Manu Bennett et Kirk Acevedo seront à la Super Heroes Con 4
Heroes Assemble : retour sur la convention de Empire Conventions
Voices of Power : retour sur la convention Reign, Pretty Little Liars & One Tree Hill

Articles Actus populaires

A vos commentaires

Retrouvez tous les produits dérivés de vos films et séries préféré(e)s sur notre boutique »

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer