Dream It At Home 2 : retour sur le panel de Ronen Rubinstein

Crédit Photo : DR

Ronen Rubinstein, acteur de la série 9-1-1: Lone Star faisait partie des invités du Dream It At Home 2, deuxième édition de la convention virtuelle organisée par Dream It Conventions. Il s’est prêté au jeu des questions/réponses pendant environ 45 minutes en discutant notamment de la superproduction qu’est la série de Ryan Murphy (American Horror Story, Glee).

Diffusée depuis le 19 janvier 2020 aux États-Unis, la nouvelle production de Ryan Murphy et Brad Falchuk a été au centre de l’échange entre Ronen Rubinstein et ses fans durant le panel au Dream It At Home 2. Très fier de faire partie de la série, Ronen a commencé son panel en disant que c’était un rêve et un honneur pour lui de participer au show : « il faut encore de temps en temps que je me pince pour être sûr que c’est vrai. » Et ce pour plusieurs raisons qu’il évoquera au fil des questions.

D’abord, les conditions de tournage qui sont démesurées pour une série TV : « J’avais déjà travaillé sur des gros plateaux de TV mais jamais sur un plateau de TV de Ryan Murphy. C’est impossible de faire plus grand à la TV. Tout est plus grand, plus explosif, plus tape-à-l’œil, tout est haut de gamme. »

Ensuite, pour ses co-stars : « travailler avec deux légendes que sont Rob Lowe (Owen Strand) et Liv Tyler (Michelle Blake) ». Il rentrera un peu plus en détail sur la très bonne relation qu’il entretient avec Rob Lowe : « dès le moment où nous nous sommes rencontrés il m’a pris sous son aile. C’est une super star et je ne suis qu’un enfant, pourtant il m’a fait me sentir très à l’aise, il est très professionnel. On tourne énormément ensemble, juste tous les deux, donc on se fait confiance et il y a beaucoup de respect entre nous. Il me laisse faire comme je l’entends et c’est un véritable honneur de la part de quelqu’un qui est acteur depuis si longtemps. Il me soutient en tant qu’acteur et en tant qu’homme, c’est assez incroyable. »

Enfin, pour Ryan Murphy et l’importance que la représentation des minorités a toujours eu à ses yeux : « Ryan Murphy a mené cette bataille depuis des années, il veut que les gens se sentent inclus, se sentent vus et entendus. Les personnes qui regardent la série ressemblent aux gens qui sont dans la série. Je suis plus qu’honoré d’être dans un show qui montre ça. »

« J’ai un respect total pour les pompiers »

L’histoire de 9-1-1 : Lone Star est centrée autour du monde des pompiers, ce qui a permis à Ronen Rubinstein d’en apprendre beaucoup sur ce métier et sur les gens qui choisissent de le faire : « Ce sont parmi les gens les plus courageux et les plus forts au monde. Ils vont vers le danger sans se poser de questions. J’ai d’ailleurs appris que la majorité des appels qu’ils reçoivent ne sont pas en rapport au feu mais en rapport à des actes médicaux. Ils interviennent sur des crimes, sur des problèmes de santé, sur des blessures, évidemment sur des incendies, ils font vraiment tout. Ce sont vraiment des hommes et des femmes courageux. J’ai un respect total pour eux. » Seront évoqués également ses épisodes préférés. Outre les épisodes 2 et 3 qui ont vu la relation de son personnage avec Carlos (Rafael Silva) se développer, il mentionnera l’épisode 10 dans lequel il a eu des scènes « épiques » à tourner avec notamment le sauvetage de la femme dans le bus : « C’était une des choses les plus intenses physiquement que j’ai eu à faire. Tout ce qu’on voit dans la scène est réel : le bus se remplissait vraiment d’eau, il y avait du feu derrière nous, et l’actrice était vraiment sous l’eau pendant 8 heures, on a fait du bouche à bouche sous l’eau… tout était vrai. Quand on fait ce genre de choses, on n’est plus vraiment en train de « jouer » mais de réellement essayer de la sauver. »

Ronen Rubinstein en profitera pour raconter un petit secret de tournage. Le feu que l’on voit à l’arrière du bus sort de tuyaux percés par lesquels les flammes s’échappent : « Il y avait deux tuyaux sur le toit. Et ils ont une commande pour gérer la quantité de flammes qui sort. Quand je me sers de l’extincteur, il y a un homme derrière le bus qui descend doucement les flammes qui sortent du tuyau. C’est comme ça qu’ils font la plupart des feux en télévision ou au cinéma. »

L’acteur évoquera enfin le tournage de la saison 2 qui, au moment de la convention, les 27 et 28 juin, n’avait pas commencé à cause des nombreux cas de Covid-19 à Los Angeles : « Ils veulent être les plus responsables et prudents possible, ils ne vont pas nous mettre en danger surtout vu le nombre de personnes qui travaillent sur une telle production. » En France, la série sera diffusée sur M6 mais la date de diffusion de la saison 1 n’est pas encore connue.

Les infos en plus

  • Si Ronen devait donner un conseil à ses fans par rapport à la période que le monde traverse actuellement se serait de prendre soin de son entourage : « Il faut faire attention à ses amis, sa famille, ses voisins donc juste de réaliser qui est important dans votre vie et faire attention à eux. On en a plus que besoin en ce moment. »
  • L’acteur a fait référence à son enfance durant le panel, disant qu’il a eu des parents géniaux et une grande sœur très aimante : « Mes parents étaient très ouverts avec nous. Par exemple si j’avais envie de danser au milieu de la rue, de chanter, de courir, ils me laissaient faire. C’était une enfance très libre et je leur en suis très reconnaissant. Si on avait envie de courir vers l’océan et d’aller nager, ils nous disaient de faire attention mais nous laissaient faire. J’avais toujours envie de chanter, danser pour ma famille et jamais ils ne me disaient non, ou me disaient que ce n’est pas poli, pas approprié, ils me disaient de le faire, de m’exprimer. »
  • Ronen a passé beaucoup de temps en France. Parmi ses endroits préférés : le sud de la France : « Si je pouvais j’irais à Nice ou à Cannes. Le rêve : aller au festival de Cannes, c’est le plus prestigieux du monde. J’aime la culture, je voudrais juste m’asseoir dehors avec un café, une cigarette, une bière. Les gens aiment sortir, il y a cette idée de communauté, ils se réunissent, s’apprécient les uns les autres, se parlent. »
  • De Dead Of Summer, série dans laquelle Ronen a joué, il retient le lieu de tournage (Vancouver) qu’il a trouvé merveilleux et le fait d’avoir rencontré son meilleur ami, co-star dans la série : Alberto Frezza (Garrett Sykes). « C’était mon collègue et maintenant c’est mon frère. Donc je suis très reconnaissant envers ça. »
  • Ronen est vegan. Suite à une question d’une fan, il a expliqué pourquoi ce choix : « pour l’environnement. Les animaux et l’agriculture sont les 3e plus gros pollueurs dans le monde. Je me sentais coupable de défendre l’environnement et de continuer à manger des animaux. Si tu rencontres une vache, un cochon, une chèvre, tu les trouves mignons et tu veux jouer avec eux mais tu les manges aussi. Et je ne pouvais plus faire ça, ça n’avait plus de sens pour moi. Etre un défenseur de l’environnement et manger des animaux en sachant la façon dont l’industrie pollue la planète… Il y a tellement de solutions de substitutions à la viande maintenant, tu peux tout trouver : du bacon, des cheeseburgers… je me sens mieux, plus sain mentalement et physiquement. Je suis fier de l’être. » Outre la nourriture, Ronen fait également attention aux vêtements qu’il porte, lui qui décrit son style comme étant « respectueux de la nature et Rock’n Roll » : « je porte des vêtements 100% coton, en lin, ou en hemp (chanvre). » Car oui, en plus d’avoir appris que la déclaration d’indépendance des États-Unis est écrit en papier de pousse de cannabis, nous avons appris qu’il existe des vêtement en cette matière « C’est le matériel qui utilise le moins d’eau à produire. C’est une façon responsable de faire des vêtements. »
  • Enfant, Ronen avait comme céréales préférées les « cinnamon toast crunch ». A présent, une version plus saine de ces mêmes céréales dira-t-il en rigolant.
  • Capillairement parlant, Ronen rigolera du fait d’être passé par toutes les coupes possibles pour ses rôles : « On m’a demandé plein de choses par rapport à mes cheveux, je les ai déjà décoloré, les ai eus très court, très long, la boule à zéro, les cheveux de tarzan… j’ai fait tout le spectre capillaire. Ma coupe est la plus « contenu » en ce moment (rire). Ça me manque les cheveux longs, c’était un peu hippie et génial (rire) mais c’est difficile d’être acteur quand on a les cheveux longs, il y a peu de rôles. »
  • Une chanson pour décrire sa vie ? Californication des Red Hot Chili Peppers, qui est son groupe préféré. Il était d’ailleurs actuellement en train de lire la biographie de Flea, le bassiste du groupe : Acid For the Children.
  • Sa série TV préférée ? Actuellement, I Know This Much Is True avec Mark Ruffalo (Dominick Birdsey / Thomas Birdsey). Et de tous les temps : la saison 1 de True Detective.
  • Un film préféré ? « J’ai un top 3 qui change tout le temps » Il mentionnera tout de même N’oublie Jamais (The Notebook) : « il n’y a jamais eu une meilleure histoire d’amour que celle-ci » et L’Étrange Histoire de Benjamin Button (The Curious Case of Benjamin Button) : « c’est un film qui brise le cœur mais qui est vraiment merveilleux. »
  • Ronen aura une réponse originale à la traditionnelle question des 3 objets à prendre sur une île déserte : « Un hélicoptère, de l’essence et de l’eau pour me barrer. La chance de survie sur une île ne doit pas être très élevée donc je préfère partir (rire). Allez, j’y resterais 5 jours puis je me casse (rire). »

0 Comments
Cet article parle de...
Articles Conventions récents
Axel Auriant (Skam France), Thomas Doherty (Legacies) et Melissa Ponzio (Teen Wolf) à la convention Dream It At Home 4
Maxence Danet-Fauvel (Skam France, Grand Hôtel) annoncé à la convention Dream It At Home 4
The Last Kingdom : Christian Hillborg annoncé à l’événement Everlasting Adventure Online
La 30e édition de Paris Manga & Sci-Fi Show reportée à 2021
Riley Voelkel (The Originals) et William Moseley (The Royals) annoncés à la convention For The Love Of Fandoms 2
Articles Conventions populaires
eleifend risus. Donec felis luctus elementum Phasellus mi, nunc Sed dictum