DarkLight Con Online : recap’ de la convention Supernatural (partie 1)

Crédit Photo : Captures d'écran

L’organisme français People Convention a organisé les 7 et 8 novembre 2020 un événement virtuel dédié à Supernatural. 8 invités de la série étaient virtuellement présents pour discuter avec leurs fans. C’était le cas de Mark Sheppard, Mark Pellegrino et Richard Speight Jr le samedi puis de Ruth Connell, Rob Benedict, Misha Collins et Matt Cohen le dimanche. Recap’ de ce qui a été dit durant les panels avec les acteurs.

Samedi

Richard Speight Jr

Si la journée de convention avait débuté un peu plus tôt pour Richard Speight Jr, la nôtre a commencé à 19h30. L’interprète de Gabriel a, en effet, tenu un panel d’une demi-heure durant lequel il a pu répondre aux questions de ses fans. Et dès le départ, il a été question du dernier épisode diffusé, le fameux 15×18. Pour ne pas vous spoiler, et vous laisser le plaisir d’apprécier cet épisode, nous ne reviendrons pas sur ces questions dans ce recap’.

En dehors de cela, Richard est revenu sur la direction des épisodes de Lucifer. Il confie avoir terminé de mettre en boîte un épisode de la saison 6 et être en train d’en faire le montage. Il a ajouté s’être bien amusé sur le tournage même si la Covid-19 a rendu les choses un peu plus bizarres : “tout le monde portait des masques et des visières. J’avais tendance à oublier de mettre la mienne donc sur le plateau j’entendais en permanence ‘Richard shield (visière en anglais)’ pour me rappeler de la mettre. Donc j’ai commencé à m’appeler moi-même ‘dick shield’ (Dick étant un raccourci de Richard en anglais) et c’est devenu mon nom de superhéros sur le plateau de Lucifer. Ils me l’ont même mis sur mon siège de directeur”. On notera bien évidemment le double sens du mot ‘dick’ rendant le surnom encore plus marrant. A noter que Richard a également dirigé un épisode de la deuxième partie de la saison 5 de Lucifer qui n’a pas encore été diffusé.

Ensuite, une fan a voulu connaître son guest ultime pour un épisode de son podcast Kings of Cons. Richard en mentionnera 3 : Steve Martin (dont il a un poster sur le mur au dessus de son épaule gauche), Gary Oldman et Harrison Ford.

Il a ensuite retourné la question à la fan, qui citera la nouvelle vice-présidente des Etats-Unis : Kamala Harris. Richard est totalement pour, trouvant que c’est une excellente idée : “c’est un très bon jour pour les Etats-Unis. Je sais que beaucoup de monde n’est pas d’accord avec moi politiquement et je l’accepte. Mais, moi et ma famille, nous sommes très heureux aujourd’hui”. Il faisait évidemment référence à l’élection présidentielle et la victoire de Joe Biden annoncée quelques heures avant le panel.

Des questions Supernatural ont bien évidemment été posées. Rassurez-vous, elles ne contiennent pas de spoilers. Richard a, par exemple, parlé de sa scène préférée dans la série : “la première c’est l’épisode où le Trickster devient Gabriel. Mon rôle passe d’un personnage marrant à un personnage très impliqué dans l’histoire de la série […] La deuxième concerne l’épisode Unfinished Business de la saison 13. Gabriel revient pour finir son histoire et nous voyons son passé. C’est un épisode qui a été très bien écrit et également un épisode que j’ai dirigé.” Il a aussi précisé avoir apprécié pouvoir jouer les deux personnages que sont Gabriel et Loki : “dans l’épisode, les deux personnages se battent l’un contre l’autre. Et c’est un épisode que j’ai dirigé. Donc je me suis dirigé en train de me battre contre moi-même. Je dois être le seul à avoir eu l’opportunité de faire ça” conclut-il en rigolant.

Le panel se terminera par une réponse émouvante à une question qui était pourtant assez légère. En effet, une fan a voulu savoir pourquoi Richard portait toujours le même collier autour du cou (que l’on voit sur les captures d’écran). L’acteur racontera que ce collier date de ses débuts dans le métier et du court-métrage In Tune. Lui l’a dirigé, son ami et colocataire Rob Mulloy jouait dedans : “le tournage a eu lieu dans un magasin et nous nous sommes tous les deux achetés ce collier qui coutait 2 dollars. Il portait le sien, je portais le mien. Mais, quelques années plus tard, lorsque nous étions encore colocataires, il est décédé d’un cancer de l’estomac. Donc le collier représente à présent autre chose pour moi”. Il confiera que c’est déjà le 3e qu’il achète car les deux précédents se sont cassés. Mais il retourne toujours dans le même magasin pour se le procurer et le garde tout le temps sur lui comme il le fait avec son alliance : “Rob était un mec marrant, tous les souvenirs que j’ai sont heureux.” Il conclura en disant que sans son ami, il n’en serait pas là aujourd’hui, à diriger des épisodes de Supernatural.

Mark Pellegrino

15 minutes plus tard, ce fut au tour de Mark Pellegrino de participer à son panel du week-end. Il a évidemment, là aussi, été question de Supernatural. Il lui a été demandé en premier lieu de donner les raisons qui, selon lui, ont fait que la série a eu un tel succès. Mark répondra que selon lui c’est la dynamique familiale qui rend le show si spécial : “deux frères qui s’aiment et qui sont loyaux l’un envers l’autre et cela surpasse tout le reste. Ça les rend assez courageux pour aller contre dieu lui-même”. Pour lui, il y a une vraie demande autour de cela dans la culture d’aujourd’hui : “on a besoin de voir des gens gagner, ça nous donne à nous-mêmes la force d’atteindre des buts.”

Une fan a ensuite voulu savoir comment s’est passé le tournage de sa dernière scène sur la série (voire celui de l’avant-dernière si son ultime scène n’a pas encore été diffusée). Il parlera alors de la mort de son personnage dans la saison 14. L’équipe de tournage lui avait préparé un “au revoir” avec notamment une vidéo récapitulative de ses moments sur Supernatural. Il l’a regardé en compagnie des acteurs et de l’équipe de tournage et confiera : “j’étais triste, j’ai pleuré et j’ai dit au revoir à tout le monde.” De la série, Mark a conservé une seule chose : le manteau en cuir de Lucifer : “même si, j’ai volé de temps en temps des chaussettes et des sous-vêtements” dira-t-il en rigolant. Toujours sur la thématique de la fin de la série, une fan a voulu savoir qu’elle serait la fin idéale de Supernatural pour Mark Pellegrino : “Lucifer est le héros de la série, il conquiert le monde et est un vrai père pour Jack. Et je pense que c’est justement comme ça que ça va se terminer”. Il poursuivra en teasant qu’il a hâte que les fans voient la fin de la série, quand Lucifer gagne et tue tout le monde. Il ajoutera que ce qu’il aurait aimé voir dans la série, mais qui n’a pas eu lieu, c’est un arc autour de la rédemption de Lucifer, de voir que la paternité l’a rendu meilleur. Mark pense que cela aurait pu être possible si son fils ne l’avait pas trahi : “j’aurais aimé le voir devenir bon, un peu comme ça a été le cas pour Crowley.”

En dehors de Supernatural, Mark a également évoqué différents sujets à la demande de ses fans. Son pire projet d’acteur ? Il rigole et dit “tout ce que j’ai fait au début de ma carrière”. Il mentionnera notamment un film qu’il qualifie lui même de porno soft : Word of mouth. Il a fait ce film pour un ami mais le regrette un peu à présent car, même s’il ne joue pas de scènes de sexe, il est nu dedans. Mark avait même demandé à ce qu’un pseudo soit utilisé au lieu de son nom mais finalement ça ne s’est pas fait donc les gens peuvent le trouver sur Internet. Il confiera que depuis quelques années il est plutôt content des projets qu’il a eu à faire.

Une personne a ensuite voulu connaître le rôle qu’il a préféré jouer dans sa carrière. Il parlera de son rôle dans The Closer : L.A. enquêtes prioritaires grâce, entre autre, aux costumes qu’il portait : “des costumes à 6000 euros, une bague Cartier, une montre très cher, des broches différentes à chaque épisode… C’était un rôle marrant à jouer car j’avais aussi à tabasser le personnage principal” Il évoquera également son rôle dans Being Human et le tournage qu’il a adoré à Montréal. Quant à son rôle rêvé, Mark aimerait jouer Quasimodo : “quand j’ai lu le livre, ce personnage m’a épaté. Il est cool, fort, il fait peur mais il est aussi romantique, plein de passion et de force.” Enfin, parmi les réalisateurs avec lesquels il aimerait tourner il cite : Martin Scorsese, David Fincher, Alejandro González Iñárritu, Bennett Miller et Paul Thomas Anderson.

Il a ensuite été question d’apocalypse : en cas d’attaque zombies, comment Mark réagirait ? “J’ai de la nourriture pour un an dans mon garage, j’ai des munitions, de la nourriture pour mon chien, je cloisonnerais les fenêtres et les portes et je resterais à l’intérieur le plus longtemps possible.” S’il y a une attaque ? “si je devais protéger mes voisins, oui j’essaierais de tuer des zombies parce que j’aime bien mon voisinage”. Il termine tout de même en disant qu’il s’imagine mourir vite en cas d’attaque de zombies : “je ne cours plus aussi vite qu’avant“.

Pour terminer, il a évoqué un projet futur : une série TV qu’il doit commencer à tourner au printemps à Pittsburgh : “je ne dirais rien de plus, je veux que vous ayez la surprise”.

Mark Sheppard

Pour clore la journée de samedi, le panel de Mark Sheppard s’est tenu à 21h. Et quelle conclusion ! Aussi marrant qu’en convention physique, il s’est d’abord remémoré un concert qu’il a donné à Paris en 1982 au Studio Bertrand. Il s’est ensuite étonné du nom de Fanny sur Zoom (“Fanny translator”) et lui a demandé son véritable nom de famille pour finalement en faire un jeu de mot. A chaque traduction, il en a profité pour diffuser de la musique française dont du Edith Piaf. Quand la caméra d’une fan n’a pas fonctionné et qu’un écran noir est apparu il lui a dit être désolé “si c’est une image de ton visage”. Mais, malgré toutes ces interactions, Mark a tout de même répondu à quelques questions, notamment sur la série.

Sa fin rêvée pour Supernatural ? “La saison 12 quand mon personnage se suicide, parce que c’est ma fin.” Sa scène préférée ? Il ne mentionnera pas une scène en particulier mais la fin de la saison 8 : “dans la 8, on a tous senti qu’on était en train de refaire de la bonne TV. C’était une expérience d’acting très intéressante parce que tout le monde était très solidaire. C’était le meilleur de Supernatural selon moi. C’était intense mais très sympa à tourner.”

Toujours au sujet de Supernatural, une question a porté sur la torture, une fan voulant savoir si, selon Mark, la douleur physique est la meilleure solution pour faire souffrir un démon. Mark répondra d’abord qu’il a toujours apprécié le fait que Crowley soit moralement assez ambiguë, qu’il ait une morale différente. La torture prend différentes formes selon lui : “par exemple pour Balthazar, sa torture c’était de lui passer la chanson du Titanic en boucle parce qu’il ne supporte pas Céline Dion. La torture est subjective et c’est ça qui est drôle. Crowley était capable de jouer avec cette subjectivité, il ne torturait les gens qu’avec des choses dont il pensait que c’était drôle.”

Il sera également question de Doctor Who. Du tournage, il retient que le cast chantait tout le temps : “c’était comme une chorale entre chaque prise. Matt (Smith), Arthur (Darvill), Karen (Gillan), ils chantaient entre eux. Ils sont tellement sympas et gentils, j’ai adoré travailler là-bas.”

Ensuite, une fan a voulu savoir si ca l’intéresserait de se réunir avec David Tennant (qui joue Crowley dans Good Omens) pour avoir les deux Crowley ensemble. Mark répond que ca fait très longtemps qu’il n’a plus été dans un épisode de Supernatural et, même si David est quelqu’un de très sympa et qu’il est sûr que ça l’intéresserait, le fait de ne plus être dans la série depuis un moment le met dans une position délicate selon lui : “mais maintenant que tout va être fini c’est différent. La dernière chose que je voulais faire c’était d’apparaitre avec mes ex-collègues alors que je ne suis plus dans la série et qu’eux le sont. Les questions qu’on me poserait seraient : “pourquoi n’es-tu plus dans la série” et ça ne serait drôle pour personne.”

Suite a une question Mark a également raconté cette anecdote de convention où une fan costumée en Castiel, est venu le voir en lui demandant ce que ça faisait de jouer avec Jared (Padalecki) et Jensen (Ackles). Mark lui a répondu qu’on ne leur demandait jamais à eux ce que ça fait de travailler avec Mark Sheppard : “durant la même convention, lors d’un panel, cette fan a posé une question à Jared et Jensen et leur a demandé ce que ça faisait de travailler avec moi. Tous les deux se sont regardés et ont répondu : “il est petit”.” Ça n’a pas fait rigoler Mark qui a dit que non, il n’est pas petit, c’est eux qui sont grands ! Chacun se fera son opinion n’est-ce pas ?

Entre ses panels, et jusqu’à 23h45, les 3 acteurs ont également pris part à des meet and greet et des one on one avec leurs fans. Rob Benedict, qui était présent dimanche, a, quant à lui, donné un concert d’une heure à 22h15.

0 Comments
Cet article parle de...
Articles Conventions récents
Dylan Sprayberry (Teen Wolf), nouvel invité de la convention Dream It At Home 6
Sophie Skelton (Outlander) et Katherine Barrell (Wynonna Earp) assisteront à la convention Dream It At Home 6
Spartacus : la Rebels Spartacus 6 programmée en mars 2021
Ivana Baquero et Holland Roden annoncées à la convention Dream It At Home 6
Sterling Knight (Sonny, Starstruck) en convention virtuelle : retour sur son panel
Articles Conventions populaires
Phasellus leo felis Donec ante. nec amet,