Trouvez un événement

Le Mag- Menu

Manu Bennett et Michael Rowe : interview avec deux habitués de conventions

Manu Bennett et Michael Rowe : interview avec deux habitués de conventions

Publié le 8 juin 2017 par - Crédit Photo : Roster Con

People Convention a organisé en juin 2017, la 3e édition de la Super Heroes Con, convention sur les séries Arrow, The Flash et Legends of Tomorrow. A cette occasion, de nombreux acteurs étaient à Paris dont Manu Bennett (Deathstroke – Arrow) et Michael Rowe (Deadshot – Arrow, The Flash) dont on a eu l’opportunité d’interviewer. Tous deux de grands habitués des conventions – même si Michael nous corrige en disant qu’il n’en a fait « que douze » – nous avons pu échanger sur leurs sentiments vis à vis de ces événements.

Que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe, Manu Bennett et Michael Rowe ont parcouru le monde à la rencontre de leurs fans. Si Michael ne connaissait pas l’existence des conventions avant son rôle dans Arrow, Manu Bennett a été mis au courant de ces événements par son ami acteur Temuera Morrison (Jango Fett in Star Wars). Lui aussi Maori, il lui a conseillé de se rendre à ces événements : « alors une fois ma carrière en route, je m’y suis rendu et j’ai découvert exactement ce dont il m’avait parlé ». Un monde où le contact avec l’autre est mis en avant : « Ce sont des moments très social et le monde devient de moins en moins social notamment en Amérique du nord. Les gens font tout en ligne, et sont de plus en plus renfermés sur eux même alors que lors des conventions ce sont des moments de fête, ça peut devenir complètement fou à ces événements, nous affirme Michael. C’est comme un concert de rock, une ambiance ‘Rock Star' » Même son de cloche chez Manu Bennett qui se rend aux conventions pour une seule raison, les gens : « si vous n’êtes pas connectés avec les gens, autant aller s’asseoir dans une tour d’ivoire et ce n’est clairement pas ma place dans ce monde, pas ma place en tant qu’artiste. En tant qu’artiste, je suis là pour toucher les gens. » Il poursuit : « j‘ai la chance de jouer des personnages qui sont reconnus et qui ont de très bonnes valeurs. Plutôt que de jouer des héros plats, je joue les personnes qui sont à côté d’eux, qui ont des défauts et je trouve que se sont des personnages plus réalistes pour la plupart des gens. Cette responsabilité artistique me plait. La plupart des défis que j’ai avec ces personnages reposent sur leurs vies assez chaotiques, ils sont tourmentés ou défiés par la vie et doivent évoluer pour devenir ce qu’ils sont. En terme de pertinence, les gens qui connaissent mon histoire personnelle savent que c’est également ma vie. Alors que je puisse partager ces aspects en tant qu’artiste, de pouvoir toucher les gens à travers l’écran, c’est une position d’influence que je ne prends pas à la légère. J’essaye simplement de l’aborder avec sincérité. »

General Q&A - Super Heroes Con 3 - Arrow, The Flash, Legends of Tomorrow, Prison Break

Venant du monde de la musique, Michael Rowe fait un parallèle avec son époque musicale et se reconnait dans ce milieu même s’il avoue ne pas avoir encore tout cerné : « Quand je suis allé pour la première fois en convention, cette communauté me parlait parce que, venant du monde de la musique (il jouait du punk rock ndlr) j’ai vu ces gens qui étaient en quelque sorte en marge, des outsiders dans leur école par exemple et ils venaient se retrouver autour de cette même passion commune et cette communauté me rappelait ça justement, se remémore-t-il. Quand j’ai arrêté de jouer de la musique et que j’ai commencé à jouer la comédie j’avais l’impression d’être comme un musicien qui était en studio tous les jours. Or, je jouais de la musique pour faire des tournées, des concerts, pour rencontrer des gens et voir le monde. Alors quand j’ai réalisé que les conventions existaient j’étais là : « super, je vais pouvoir à nouveau partir en tournée ». Ça me correspondait très bien mais c’était également très étrange pour moi parce que je ne comprenais pas tout. Aux Etats-Unis, beaucoup de gens se costument comme les personnages des séries ou films et ils sont vraiment impliqués là dedans. Ils sont comme des œuvres d’art. Ils jouent un peu la comédie mais, surtout, ils réalisent eux-mêmes leurs costumes. Ils sont plus fans de la façon dont la série est designé plutôt que de la façon dont l’acteur choisi de jouer la personnalité du personnage. Et donc tu rencontres ces gens en étant toi-même, en étant l’acteur du rôle et eux sont en cosplay du personnage que tu joues donc ils jouent ton rôle durant le week-end alors qu’ils sont en train de rencontrer l’acteur qui le joue. C’est très étrange mais également très marrant. » C’est d’ailleurs un des aspects qui lui font préférer les conventions européennes à celles d’Amérique du Nord : « les conventions sont plus petite en Europe, on peut alors plus parler avec les gens. Ça me permet également de visiter de nouveaux endroits, de rencontrer de nouvelles personnes qui ont des cultures différentes. C’est beaucoup plus stimulant. Aux Etats-Unis, elles sont toutes un peu identiques les unes aux autres. »

General Q&A - Super Heroes Con 3 - Arrow, The Flash, Legends of Tomorrow, Prison Break

En fin connaisseur de conventions – même si Michael Rowe trouve qu’il « en a pas fait tant que ça, et beaucoup moins que les autres. Qu’une douzaine environ », on vous laissera juge – nous avons forcément voulu connaître ce qu’ils ont préféré lors de leurs précédentes expériences et s’ils avaient un souvenir ou un fan particulier qui leur venait un tête. Pour Manu, impossible de choisir : « c’est comme marcher en forêt et devoir choisir un arbre en particulier. »  Il ajoute tout même : « Il y a une possibilité que ce que nous faisons influence les gens et je le sais parce que je voyage à travers le monde et je rencontre les fans et je vais aux conventions pour cette raison. Il y a tellement de gens qui viennent me voir, des soldats qui sont revenus du combat en Afghanistan et me disent que lorsqu’ils étaient coincés là bas avec leurs camarades ils regardaient Spartacus parce qu’ils s’identifient à la fraternité, la perte, la souffrance d’une unité qui est face à la mort tous les jours. Quelques fois je me sentais presque humilié quand je parlais avec eux parce qu’en tant qu’acteur on n’est pas réellement dans cette situation. Mais en même temps, lorsque j’avais 16 ans, mon frère est mort entre mes mains donc je connais la perte, je connais ce sentiment alors lorsque je joue mon personnage je sais où aller chercher en moi pour faire ressortir ce sentiment. Quand on fait passer quelque chose de vrai à travers une petite tv posée dans une tente en Afghanistan, on ne réalise pas qu’on fait réellement quelque chose qui a du sens avant de rencontrer la personne concernée. En tant qu’artiste c’est tout ce que j’essaye d’accomplir à travers mes performances : montrer émotionnellement la réalité pour que les gens puissent s’identifier au voyage émotionnel du personnage. »

Quant à Michael Rowe, cela lui permet de se rapprocher des autres acteurs et il aime beaucoup ça : « tout le monde pense que sur une série tous les acteurs se connaissent entre eux mais ce n’est pas forcément le cas donc le seul moyen que j’ai de les connaître passe par les conventions. Cela me permet également de développer des liens plus forts avec des acteurs avec qui je ne travaille plus. Même si les conventions restent du travail, on peut être nous-même, dîner ensemble, aller à des soirées ensemble… Du coup, pour moi, un des meilleurs aspects de ces événements est de devenir très bon ami avec des gens avec qui je n’aurai peut être jamais l’occasion de travailler et, dans les univers d’Arrow, The Flash ou Legends of Tomorrow, il y en a énormément ! Il y a tellement de gens dont j’ai vu le travail sur ces séries mais à qui je n’ai jamais pu dire que j’adorais leur travail, que je n’ai jamais pu apprendre à connaître… Les conventions le permettent. »

Après avoir échangé avec Manu Bennett et Michael Rowe, nous avons la confirmation que les conventions sont tout aussi importantes pour eux que pour les fans. Alors si vous aussi vous voulez partager des moments qui resteront gravés dans la mémoire des acteurs (et dans les vôtres), on vous donne rendez-vous à une prochaine convention !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Cet article parle de...

Articles Actus récents

Voices of Power : 3 invités pour compléter la guest list
Empire Conventions : l’univers Chicago revient à Paris en 2019
A gagner : une photo exclusive dédicacée par Cole Sprouse (Jughead)
Don’t Mess With Chicago 2 : retour sur la convention Chicago PD, Fire et Med
One Tree Hill : Shantel VanSanten sera présente à la convention 1, 2, 3, Ravens !

Articles Actus populaires

A vos commentaires

Retrouvez tous les produits dérivés de vos films et séries préféré(e)s sur notre boutique »

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer